Veuillez activer le JavaScript pour une meilleure expérience utilisateur.

dunkerquecleanup@gmail.com

Mon panier

DK CLEAN UP
En quelque chiffres

Après bientôt 3 ans d'existence, il est temps de vous communiquer quelques chiffres que nous avons réussi à atteindre ensemble !

DK Clean Up, c'est tout simplement à ce jour :

6 amis, 6 fondateurs sensibles à la même cause, rassemblant plus de 1600 personnes autour d'une centaine de ramassages de déchets, et près d'une dizaine de sensibilisations en milieu scolaire, universités ou encore maisons de quartier. 

Depuis la création de l'association en 2019, ce sont plus de 25 tonnes de déchets, précisément 25 480, 65 kg qui ont été retirées de la nature. Ainsi, nous avons dépollué près d'une trentaine d'endroits, de lieux, allant du quartier de la Citadelle, à celui du Grand Large, en passant par le FRAC, mais aussi la Digue du Break, la jetée, des bretelles d'autoroute, les dunes, le port, le môle 1 et 2, ou encore plus récemment la zone industrielle de Petite Synthe. 

De plus, vos soutiens sont si précieux et si conséquents qu'ils s'observent sur nos réseaux. En effet, vous êtes plus de 4000 sur Facebook et près de 1800 sur Instagram à nous suivre dans notre combat, sans oublier tous ces encouragements, et cette reconnaissance que vous nous offrez sur le terrain. 

En 3 ans, ce sont surtout des centaines de mains, de bénévoles, partageant la volonté de défense d'une cause, celle de préserver notre beau littoral. 

DK Upcycle

Soucieux de ce qu'allaient devenir les déchets plastiques que nous ramassions, en 2020, nous nous sommes rapprochés du projet Precious Plastic. 

Ce projet, né aux Pays-Bas, a conçu un processus de revalorisation du plastique grâce à plusieurs machines.

Le projet, désormais nommé DK Upcycle, a été monté par Chloe SOUTER et Caroline COTTET, désireuses de revaloriser les déchets plastiques recueillis sur le Dunkerquois.

En collaboration avec différentes associations comme Roots, qui organise différents ramassages de déchets sur les camps de réfugiés du Dunkerquois, DK Upcycle récupère le plastique collecté lors de ces événements. Les déchets sont ensuite nettoyés, broyés, fondus, et modelés grâce à différents moules dans le but de créer de nouveaux objets, ainsi fabriqués avec du plastique recyclé.

Toujours en phase de développement, pour l'instant, nous exposons uniquement le processus expliqué précédemment lors de nos différents événements, mais patience, toute l'équipe travaille dur sur ce projet, les avancées vous serons partagées petit à petit. 

Un peu de culture

Chaque minute, ce ne sont pas moins de 15 tonnes de plastique qui sont reversées dans les océans. En moyenne, chaque année, on comptabilise alors de 4.8 à 12.7 millions de tonnes de ces déchets néfastes. Selon différentes études et notamment celle de la fondation Ellen Macarthur, d'ici 2050, il y aura plus de plastique que de poissons dans les océans.

On ne vous apprend rien : notre belle planète bleue est victime d'une énorme crise environnementale. Chaque jour, de nombreux animaux marins sont en proie à ces déchets, les ingérant en pensant être de la nourriture, ou même se faisant piéger dans différents emballages en tout genre. Il s'agit aussi d'une dangereuse exposition aux produits chimiques présents dans ces mêmes déchets plastiques.

49 % des déchets plastiques retrouvés dans les océans sont des plastiques à usage unique, nous vous invitons vivement à stopper les produits emballés de cette manière : les couverts, les bouteilles, les pailles, les cotons-tiges, les filtres de cigarette ou encore les gâteaux individuels...

D'après une étude d'European Plastics, en 1950, la production mondiale était de 1,5 millions de tonnes contre 322 millions de tonnes en 2015. 



Face à cette crise, l'Europe a fixé différents objectifs destinés à renverser la tendance :

- Mise en application du système "pollueur payeur" : les coûts de collecte des filets perdus en mer seront à la charge des producteurs comme ceux de l'industrie du tabac par exemple, et non pris en charge par les pêcheurs.

- Ramassage de 90 % des bouteilles en plastique d'ici 2029 (notamment par la mise en place d'un système de consigne pour récupérer les bouteilles).

- Les bouteilles en plastique devront être composées d'au moins 25 % de contenu recyclé d'ici 2025, et 30 % d'ici 2030.

- Système de marquage des serviettes, tampons hygiéniques, filtres à cigarette, gobelets en plastique et des lingettes humides, pour sensibiliser les consommateurs sur leur impact environnemental négatif.